Descriptif de l'œuvre

Notice
La représentation figurant sur le haut du panneau de gauche semble provenir d'une gravure présente dans l'édition du "Theatrum chemicum britannicum" d'Elias Ashmole de 1652. À la page 212 et 379, on retrouve presque exactement le même motif (voir l'illustration dans le dossier). La terre où sont disposés les dragons représente les métaux de base, tandis que la lune est le symbole de l'argent et le soleil de l'or. Par l'action des deux dragons (symboles du mercure, volatil, et du soufre, fixe), on obtient la transmutation des métaux de base en or et en argent. Le haut du panneau de droite semble tiré d'une partie de la gravure du frontispice de "Azoth sive aureliae occultae philosophorum, materiam primam..." du frère Basile Valentin édité en 1613 (voir l'illustration dans le dossier). Les différents métaux sont accrochés aux branches de l'arbre, sous la forme de leur symbole inscrit dans une étoile. Ces symboles sont inspirés de l'astroolgie et désignent les planètes qui leur sont associées. L'argent et l'or, émanant de la lune et du soleil sont des métaux dits parfaits. Les autres sont qualifiés d'imparfaits. De gauche à droite, on trouve: le fer (Mars); le cuivre (Vénus); le mercure; le plomb (Saturne); l'étain (Jupiter). Ce vitrail a été créé pour Givaudan et prenait place dans l'entrée de la direction jusqu'à la rénovation des locaux en 2011.
verre coloré en plaques, peint en grisaille, gravé, montage au plomb; cadre métallique
forme: rectangulaire, en 3 parties
haut.: 195 cm 1 panneau larg.: 122 cm 1 panneau
N° inventaire
AR 2011-300

Plus d'informations

Don, 08.2011

Cette œuvre a figuré dans les expositions suivantes:

Expositions
« exposition de gravures et de peintures », Givaudan, Genève, 01.01.1968 - 31.12.1969

Bibliographie de l'œuvre

Gilbert Pahud, « Le vitrail de la Salle du Conseil », Genève, 1969, 10-11. ill. noir, blanc (Oeuvre)