2010-2012

Cobalt et kaolin - Le décor bleu et blanc à travers les collections du Musée Ariana

LE MUSÉE ARIANA S'EXPOSE AU 42E SALON ROMAND DES ANTIQUAIRES (PALAIS DE BEAULIEU À LAUSANNE)

Photo de Plat Moustiers (France), attribué à la manufacture Clérissy, 1740-1760

Plat
Moustiers (France), attribué à la manufacture Clérissy, 1740-1760
Faïence, bleu de grand feu · Larg. 44 cm
Collection Musée Ariana

Le Musée Ariana a été convié à présenter une exposition durant l'édition 2011 du Salon des antiquaires de Lausanne. Cette incursion en terre vaudoise sera l’occasion pour notre institution de montrer la diversité de ses collections de céramique dans une exposition intitulée: «Cobalt et kaolin. Le décor bleu et blanc à travers les collections de céramique du Musée Ariana à Genève». Nous espérons vous retrouver nombreux lors de notre escapade lausannoise, qui sera l’occasion pour le Musée Ariana de faire la promotion de ses événements futurs, mais aussi de présenter l’Association des Amis du Musée Ariana (AAA).

C’est sous la dynastie des Yuan (1277-1367) que les Chinois commencent à décorer leurs porcelaines immaculées à l’oxyde de cobalt. Cette luxueuse production décorée en bleu et blanc gagnera avant tout les faveurs des marchands persans, les Chinois la considérant comme vulgaire. Ce n’est que sous les Ming (1368-1644) que la Cour de Chine commence à priser la porcelaine bleu et blanc. Lorsqu’en 1498 Vasco de Gama passe le Cap de Bonne Espérance et gagne les côtes indiennes, il ramène dans ses cargaisons, outre des soieries et des épices, de la précieuse porcelaine de Chine. L’engouement des cours européennes pour ce mystérieux « or blanc » ira croissant et les exportations de porcelaines exploseront de manière exponentielle.

L’arrivée de la porcelaine chinoise décorée en bleu, d’abord au Moyen-Orient puis en Europe, constitue incontestablement l’un des bouleversements majeurs de toute l’histoire de la céramique! Les diverses expérimentations et améliorations techniques visant à imiter ou à concurrencer la porcelaine donneront naissance à la faïence, à la pâte siliceuse ou à la porcelaine tendre. Les décors seront dans un premier temps scrupuleusement copiés avant d’être interprétés puis assimilés. L’influence du bleu et blanc chinois sur l'évolution de la céramique à travers le temps et la géographie s’est poursuivie jusqu’à nos jours; nous nous proposons d'évoquer quelques aspects de cette riche histoire dans cette exposition.

COMMISSARIAT

Anne-Claire Schumacher, conservatrice

Practical information

Location

Musée Ariana

Audience type

General public