2013-2015

8 artistes et la terre

UNIS PAR L’AMITIÉ ET L’AMOUR DE LA TERRE

Photo de l'oeuvre 5 pièces faciles, 2012 Daniel Pontoreau (1947)

5 pièces faciles, 2012
Daniel Pontoreau (1947)
grès, terre réfractaire, porcelaine, morceaux de feldspath
300 x 180 x 55 cm

Claude Champy, Bernard Dejonghe, Philippe Godderidge, Jacqueline Lerat, Michel Muraour, Setsuko Nagasawa, Daniel Pontoreau et Camille Virot forment une palette représentative de la diversité de la scène céramique française au tournant du 21e siècle.

Armés chacun d’une solide personnalité et d’un langage propre, ils se retrouvent mus par une même éthique, nourrie d’esthétique orientale ou de terres africaines. La céramique comme une manière d’être au monde : c’est dans cet esprit qu’a été publié en 2009 un ouvrage éponyme.

La pratique céramique des 8 est constamment en mouvement ; elle évolue au fil de leurs parcours, tissés de questionnements répétés et renouvelés. Ces artistes œuvrent à la lisière des recherches formelles et des contraintes techniques, accueillant par exemple l’accident de cuisson pour ce qu’il ouvre de nouvelles pistes à explorer. Ils jouent avec le feu et apprivoisent ses manifestations, parfois inattendues, qui métamorphosent la terre par des fentes, craquelures, effondrements ou explosions. Exploitant les variations des couleurs et de la texture de l’argile ou des émaux, ils réinventent à chaque acte créatif un nouveau langage, utilisant l’étonnante plasticité du matériau pour sculpter le vide.

Les 8 artistes développent la céramique comme une manière d’être au monde. En façonnant et transformant la terre, ils révèlent leur profonde liberté d’expression et une démarche qu’ils conçoivent uniquement hors des conventions ou des modes. Ils se positionnent souvent au croisement entre différents arts, encourageant le décloisonnement et la cohabitation des pratiques artistiques, sans hiérarchisation. Hors dogmes, mais sans pour autant renier leurs traditions, ils naviguent de la poterie utilitaire à l'installation, de la sculpture à la performance, du pot à l’intervention architecturale, de la basse à la haute température, de la terre au verre…

L’exposition se déroule au sous-sol du musée, dans une confrontation passionnante entre sept des artistes tandis qu’un espace particulier accueille les œuvres de Jacqueline Lerat, figure tutélaire et inspiratrice du groupe, décédée en 2009.

COMMISSARIAT

Isabelle Naef Galuba, directrice du Musée Ariana
assistée de
Ana Quintero Chatelanat et Stanislas Anthonioz, collaborateurs scientifiques

Informazioni pratiche

Luogo

Piano terra

Tipo di pubblico

Tutti