2010-2012

Eric James Mellon

Aux confins de l'illustration céramique

Photo de Sarah et la sirène, 2002 Eric James Mellon Bol (avers)

Sarah et la sirène, 2002
Eric James Mellon
Bol (avers)
grès peint aux oxydes de fer et cobalt, sous couverte
à la cendre de seringat; cuisson en réduction
diam 16 cm, h 8.5 cm

L’artiste Eric James Mellon a suivi une formation académique classique en peinture, dessin et gravure. Parallèlement à ses études, il commence dès 1941 à exploiter les potentialités de la céramique et crée d’abord des œuvres en terre cuite vernissée au plomb. En 1958, il se forme aux techniques de tournage et de cuisson du grès. L’agonie des ormes de son jardin lui donne l’idée d’élaborer un émail à la cendre de ces arbres; c’est de là que vient sa passion toujours intacte pour la recherche d’émaux à base de cendre d'arbres, d’arbustes et de plantes qui subliment la beauté de sa peinture sous glaçure.

Contrairement aux artistes qui peignaient sur des récipients fabriqués par des potiers, il réalise et décore lui-même ses céramiques afin de créer une symbiose unique entre la forme et l’image. Les récipients classiques forment une base idéale pour les décors dynamiques de Mellon. Ses études de nus d’après modèle et ses gravures lui servent de matériau préparatoire pour des récits illustrés d’une grande richesse. En utilisant des thèmes tirés de la mythologie, de la Bible et de la littérature contemporaine ainsi que des représentations de nus et des portraits, il s’inscrit dans une tradition qui puise sa source dans la peinture des vases de la Grèce antique. L’artiste éprouve toujours la même joie communicative à dessiner ses modèles ou à les intégrer dans des représentations pleines d’humour. Il associe de manière ludique les différents motifs sur la panse ou le pied des vases ainsi que sur le revers des plats pour inventer en permanence de nouvelles histoires. Ses œuvres irradient de sensualité, de poésie et de joie de vivre, et la transparence de ses émaux à la cendre reflète toute la beauté de la nature. Loin des tendances et des modes, Eric James Mellon a donné au fil de ses créations une forme originale aux éléments narratifs et s’est attaché à réunir peinture et céramique dans un univers qui lui est propre. L’exposition du Musée Ariana, qui dévoile un panorama de ses œuvres depuis 1952 jusqu'aux derniers portraits de Carlene et de son coq apprivoisé Percy, directement peints sur des plats d’après modèle, permet de découvrir un artiste qui apporte une contribution très personnelle à l'art contemporain.

Commissariat

Frank Nievergelt, historien de l’art et collectionneur

Isabelle Naef Galuba, directrice

assistés de Mathias Godoy, étudiant en histoire de l'art

Informazioni pratiche

Luogo

Sala contemporanea

Tipo di pubblico

Tutti