2016-2018

Potières d'Afrique

Voyage au coeur d'une tradition contemporaine

Photo de l'exposition Potières d'Afrique

D'après un concept original du Musée des Confluences de Lyon (France), cette exposition met en scène une soixantaine de terres cuites dont la générosité plastique des formes et la sobriété chantante des décors nous ramènent aux gestes du quotidien des potières africaines dans les années 1990 alors que l'artiste français Camille Virot parcourait, avec 11 céramistes européens, les villages d'Afrique de l'Ouest.

Potières d'Afrique

Dans cette exposition, conçue et réalisée d’après un concept original du musée des Confluences de Lyon, le Musée Ariana met en scène une soixantaine de terres cuites faisant partie d’un ensemble désormais confié, conservé et étudié par le musée des Confluences où elles furent récemment présentées au public (Potières d’Afrique, 28 juin 2016 au 30 avril 2017). L’Afrique entre aussi pour la première fois, de manière significative, à l’Ariana.
Tous les objets constituant l’exposition Potières d’Afrique sont issus d’une donation effectuée par l’Association ARgile au musée des Confluences. Cette association a été créée en 1985 par le céramiste Camille Virot et son épouse, Marie-Pascaline. Elle a pour objectif de soutenir la réflexion autour de la céramique contemporaine, notamment par le biais de l’édition d’ouvrages. Formé à l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, Camille Virot exerce son métier dans son atelier en Haute-Provence, tout en se consacrant à un important travail didactique, à travers la réalisation d’expositions et de publications autour des traditions céramiques d’ici et d’ailleurs.
«Les pots présentés ici sont de tous les jours. Ils ont été choisis un à un avec émotion, sans objectivité documentaire. Ils sont tous chargés du poids de la rencontre. Nous avons pris l’engagement de les montrer, car ils sont un Manifeste : sortis de leur contexte, loin des éclats de rire et des lumières ensablées, ils disent encore par leur présence plastique ce que fut le temps de création, acharnement quotidien à survivre, symbiose entre sens et matière, parfaite gestion des moyens et des nécessités. En effet, la céramique africaine est un rare exemple de céramique usuelle qui, dans sa fabrication, ait gardé très fortement la relation charnelle. Ces pots sont beaux comme des plantes, fruits d’une force vitale harmonisée à bras le corps... » (Camille Virot).

Vidéo - Camille Virot, collection collective - Poteries africaines

Dossier pédagogique

Commissariat d'exposition

Isabelle Naef Galuba, directrice du Musée Ariana

Isabelle Payot Wunderli, chargée de projets

Informazioni pratiche

Luogo

Piano terra

Tipo di pubblico

Tutti